Suivez-nous sur les réseaux !

Le CBAV : une initiative collective et innovante autour de l’accès vasculaire !

A l’occasion du 1er congrès national du CBAV qui s’est tenu le 5 novembre à Quimper, nous mettons en lumière cette initiative collective et innovante autour de l’accès vasculaire.

Le CBAV quesaco ? C’est le Collège Breton d’Accès Vasculaire qui est né en 2020 à l’initiative de quelques infirmiers anesthésistes du Centre hospitalier de Quimper Cornouaille. Nicolas Dumortier et Arnaud Kergroach en sont les deux fondateurs. Il permet aux professionnels d’échanger sur les bonnes pratiques et les innovations du domaine. Les initiateurs ne s’attendaient pas à dépasser les frontières bretonnes, pourtant aujourd’hui les membres et les actions sont nationales.

Rencontre avec Nicolas Dumortier, Président du Collège Breton d’Accès Vasculaire (CBAV)

Pourquoi un Collège Breton d’Accès Vasculaire ?

« La création du CBAV répond aux problématiques de professionnels de santé médicaux et paramédicaux qui travaillent dans les hôpitaux publics ou privés de France. Notre association donne la possibilité à des professionnels de différentes spécialités (anesthésistes, urgentistes, réanimateurs, infectiologues, radiologues, oncologues, chirurgiens, pédiatres, cadres de santé, pharmaciens, infirmiers anesthésistes, infirmiers…) venant d’établissements de soin différents, de partager leur expérience. » explique Nicolas Demortier, Président du CBAV.

En effet, au sein du collège breton les professionnels trouvent un espace d’échange et de discussion. L’objectif ? Améliorer les pratiques de terrain des professionnels lorsqu’ils posent des cathéters et le confort des patients.

« 42 millions de cathéters sont posés chaque année et il existe peu d’étude sur les répercussions. Nous constatons, dans nos pratiques quotidiennes, que cet acte peut être mal vécu par les patients voire douloureux dans certains cas. » précise Nicolas Demortier.

Quels sont les pistes pour améliorer les pratiques lors de la pose de cathéters ?

Les unités d’accès vasculaire se développent dans les hôpitaux grâce à une innovation majeure : l’ECG endocavitaire, qui donne la possibilité de vérifier le bon positionnement du cathéter dans la veine, et la navigation magnétique. Des équipes de médecins et paramédicaux formés à ces nouvelles technologies ont été créées dans les établissements.

« Des innovations dans les matériaux et dans le domaine de l’imagerie restent à réaliser pour aller vers une pose de cathéter personnalisée en fonction de chaque patient afin de préserver leur capital veineux et améliorer leur confort. » explique Nicolas Dumortier. 

Rendez-vous au 1er congrès du CBAV le 5 novembre à Quimper !

Ce premier congrès sera l’occasion pour les professionnels de se rencontrer et d’échanger sur les bonnes pratiques avec à la clef des innovations ! On y parlera préservation du capital veineux, anatomie des veines, midline, technique, législation, unités d’accès vasculaires…


Publié par Biotech Santé Bretagne le 2 novembre 2021

Partager :