Suivez-nous sur les réseaux !

Pathologie numérique : le CHU de Rennes à la pointe grâce au fonds Nominoë

Le Fonds Nominoë, fonds de dotation du CHU de Rennes, a permis d’équiper le service d’anatomie et cytologie pathologiques d’un système de pathologie numérique : une première en France. Au terme de 7 mois de déploiement de l’application, avec le passage de l’optique au numérique, les professionnels vivent aujourd’hui une véritable révolution technologique dans leurs pratiques.

Photo : CHU de Rennes

Grâce à la solution Intellisite Pathology développée par la société Philips, les pathologistes analysent désormais les lames préalablement numérisées par les techniciens de laboratoire sur des écrans à très haute définition, là où il était jusqu’alors nécessaire de les visualiser sous un microscope.

« Cette nouvelle technologie, combinant innovation et expertise anatomopathologique, a révolutionné le diagnostic en routine des pathologies (cancéreuses, dégénératives, inflammatoires…) avec une approche sur lames numérisées qui permet précision et rapidité. Deux atouts précieux pour le service, essentiels pour les cliniciens comme pour les patients. Elle est également profitable pour la formation des internes. »

Pr Nathalie Rioux-Leclercq, chef du service d’anatomie et cytologie pathologiques du CHU explique :

Publié par Biotech Santé Bretagne le 10 août 2020

Partager :