Suivez-nous sur les réseaux !

Olgram : des anti‐infectieux contre les rechutes chroniques

La société de biotechnologies Olgram développe des molécules marines pour la prévention et la lutte contre les infections bactériennes. Elle annonce une levée d’amorçage de 1.5 millions d’euros pour accélérer le développement d’une nouvelle classe d’anti‐infectieux capables d’éliminer les bactéries responsables des rechutes chroniques. Pour cela, Olgram caractérise, modifie et optimise des peptides et une molécule marine, la MSP (Marine Sulfated Polysaccharide).

Les bactéries dormantes ciblées pour la 1ère fois

Les cellules persistantes sont une sous‐population de bactéries temporairement dormantes, responsables de rechutes infectieuses et récemment associées à une infection chronique et à un échec thérapeutique. En outre, cette persistance est associée avec une résistance aux antibiotiques, devenue un problème de santé publique mondiale, menaçant notre capacité à traiter les maladies infectieuses courantes avec le nombre de décès dans le monde qui pourrait atteindre 10 millions par an d’ici 2050*. On estime aujourd’hui que 700 000 personnes meurent chaque année d’infections à germes résistants à un traitement antimicrobien (LEEM).

Olgram a un positionnement original pour répondre à ce besoin critique en développant de nouveaux produits qui cibleront pour la première fois des bactéries dormantes (responsables de rechutes infectieuses) avec une nouvelle classe d’anti‐infectieux.

« Nous sommes ravis de cette levée d’amorçage qui va nous permettre d’avancer nos 2 programmes phares dans la prévention et la lutte contre les infections bactériennes et nous remercions les particuliers (Business Angels), et la région de Bretagne qui nous apportent leur soutien et confiance. Notre objectif à terme est de cibler toutes les pathologies infectieuses chroniques nécessitant l’élimination de bactéries dormantes ».

Pierre Rocheteau, Directeur général, Olgram

Mucoviscidose et infections nosocomiales visées en priorité

Olgram va tout d’abord concentrer ses efforts sur la mucoviscidose, maladie orpheline dont les patients sont pour 35% atteints d’infections chroniques à Pseudomonas aeruginosa à l’âge adulte (une bactérie pathogène) entrainant leur décès prématuré. On compte 56.000 patients en Europe et aux USA**. Dans un second temps OLGRAM ciblera les infections nosocomiales chez les patients immunodéprimés après un trauma crânien soit 750.000 patients en Europe et aux USA***.

EN SAVOIR PLUS


* https://www.who.int/antimicrobial‐resistance/interagency‐coordinationgroup/
IACG_final_report_EN.pdf?ua=1
**Annual Data Report of the Cystic Fibrosis Foundation Patient Registry, Bethesda, MD
***https://www.cdc.gov/traumaticbraininjury/pubs/tbi_report_to_congress.html

Source : communiqué de presse Olgram – 31 mars 2021

Publié par Biotech Santé Bretagne le 6 avril 2021

Partager :