Suivez-nous sur les réseaux !

Le Symposium sur les systèmes d’information apprenants pour une aide à la décision de confiance en santé : c’est à Rennes en 2021 !

L’AIM et la CRI de la Conférence des Directeurs Généraux de CHRU organisent le symposium « Les systèmes d’information apprenants pour une aide à la décision de confiance en santé » pour la première fois à Rennes, le 30 novembre 2021. Le Pr Marc Cuggia (Université Rennes 1, CHU Rennes, LTSI Inserm UMR 1099) fait partie de comité scientifique de l’événement.

Ce Symposium fait suite à la première rencontre « Décider, soigner et chercher à l’heure des Big Data et de l’IA » organisée en 2019 à Lyon, dans le cadre du Congrès MEDINFO qui avait réuni 1500 participants de 63 pays.

Des intervenants issus du monde hospitalier, de la recherche et de l’enseignement apporteront leur éclairage sur les problématiques actuelles liées aux systèmes d’informations de santé que rencontrent nos institutions et détailleront de nombreux cas pratiques rencontrés pendant cette période de crise autour de 3 thématiques :

  • L’interopérabilité et l’intégration des données médicales de santé
  • L’extraction des connaissances et de modèles prédictifs pour l’aide à la décision
  • L’évaluation et la mesure d’impact des systèmes d’aide à la décision

Ce symposium s’adresse particulièrement aux membres des gouvernances de CHU et CH, directeurs d’hôpital et présidents de CME, équipes décanales des facultés santé, directeurs des systèmes d’informations de santé, ainsi qu’au corps médical et aux représentants des institutions de santé et organismes de recherche.

Nous espérons que l’écosystème rennais et breton sera au rendez-vous car les thématiques abordées lors de ce congrès concernent tous les acteurs qui traitent du numérique en santé !

Pr Marc Cuggia, PUPH – Informatique médicale, biostatistiques, technologies de l’information et de la communication (Université Rennes 1, CHU Rennes, LTSI Inserm UMR 1099) et membre du comité scientifique du symposium

👇

Marc Cuggia

Rencontre avec le Pr. Marc Cuggia, PUPH – Informatique médicale, biostatistiques, technologies de l’information et de la communication (Université Rennes 1, CHU Rennes, LTSI Inserm UMR 1099) et membre du comité scientifique du symposium…

Pourquoi la 2ème édition du symposium a lieu à Rennes cette année ?

“Le premier symposium a eu lieu à Lyon, en marge de la conférence internationale MEDINFO 2019. Nous avons choisi Rennes en 2021 pour plusieurs raisons :

La première est le savoir-faire et l’expertise locale dans le champ du traitement des données de santé. Le CHU de Rennes et le LTSI sont pionniers dans le domaine des entrepôts de données de santé, et nous coordonnons le réseau interrégional des centres de données cliniques du Grand Ouest. La R&D de la plateforme Ouest Data Hub est également Rennaise.

La deuxième raison, c’est le positionnement de la métropole rennaise et plus généralement de la région Bretagne dans le champs du numérique. L’écosystème local est extrêmement riche que ce soit en équipes de recherche, industriels, startups ou établissements d’enseignement intervenant dans le champ du numérique et intéressés à des applications en santé. Toute occasion de fédérer cet écosystème autour de la santé me semble utile pour nos patients.

D’autre part , l’organisation de ce symposium étant itinérant, il nous semblait important de démontrer que l’innovation dans nos domaines est présente sur le territoire et ne pourrait être centralisée, ce qui est malheureusement la trajectoire actuelle. Enfin, nous avons la chance d’être accueillis dans un lieu magnifique au cœur de la ville (Le Couvent des Jacobins).”

Quels seront les grandes thématiques abordées et les intervenants incontournables ?

La thématique abordée concerne les systèmes de santé apprenants. IL s’agit d’une vision de la santé qui se développe fortement outre atlantique, et qui a pour objectif d’améliorer de façon continue le système de santé en s’appuyant sur quelques concepts clefs. D’une part, rendre le patient acteur de sa santé et en faire un partenaire, avoir un soucis d’évaluation continue de l’offre de soin en tenant compte des déterminants spécifiques à un territoire, à une population. Et mettre en œuvre des outils d’aide à la décision à la fois individuels ou populationnels pour améliorer la prise en charge des patients. De ce concept général, nous déclinons une dimension technologique (les systèmes d’information apprenants en santé) qui sera abordée durant le symposium selon trois grands axes : 

  • Des patients aux données : C’est l’enjeu de la collecte des données de vie réelles, du big data en santé, incluant la question de sécurité et des conditions de partage des données pour la recherche et l’innovation.
  • Des données aux connaissances : l’enjeu d’un système de santé apprenant est de pouvoir extraire des connaissances (par exemple sur les pratiques) à partir des données qui ont été collectées. C’est le champ notamment de l’intelligence artificielle qui ouvre des perspectives très importantes pour une médecine personnalisée, ou peu santé publique par exemple.
  • Des connaissances aux outils d’aide à la décision : créer un réseau de neurone est une chose, l’utiliser dans un outil d’aide à la décision pour établir un diagnostic ou organiser une filière de soin suppose de résoudre de nombreux verrous par exemple d’ordre techniques, méthodologiques, éthiques, réglementaires, humains… 

Nous avons la conviction que les CHU et leurs écosystèmes territoriaux sont les structures clefs pour mettre en œuvre les systèmes d’information apprenants. 

Les intervenants sont les meilleurs spécialistes en informatique médicale, des startups, des décideurs en santé. Il y aura des présentations introductives ou de cas d’usages ainsi des tables rondes. Nous aurons également la chance d’avoir deux conférenciers en direct des USA :  le Pr. Olivier Bodenreider qui est un des responsables de la National Library of Médecine (NLM) et du Pr. Charles Friedman, le père fondateur du concept de Learning Health System.”

En tant que membre du comité scientifique de l’événement, que voulez-vous dire à nos acteurs bretons du numérique en santé pour les mobiliser ?

“Le symposium se veut une vitrine du savoir faire dans le domaine de la recherche et innovation sur les données de santé. Notre objectif est de sensibiliser l’écosystème (patients, décideurs dans le champ de la santé, professionnels de santé, chercheurs, startups et industriels). L’idée également est de créer des opportunités de partenariats, et de connecter nos réseaux. Donc je dirais aux acteurs bretons, venez nombreux rencontrer les spécialistes du domaines qui seront ravis d’échanger avec vous !”

Publié par Biotech Santé Bretagne le 9 novembre 2021

Partager :