Suivez-nous sur les réseaux !

i-Lab 2020 : Moovency et SeaBeLife, 2 bretons lauréats !

i-Lab est né de la volonté du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de renforcer le soutien à la création d’entreprises innovantes, de mieux accompagner le développement des start-up et d’encourager l’esprit d’entreprendre, en particulier auprès des chercheurs et des jeunes de l’enseignement supérieur.

Le concours attribue des Grands Prix à des lauréats nationaux, pour des projets qui s’inscrivent dans l’un des 10 grands défis dont « Santé et bien‑être »  fait partie.

KIMEA 360 : quantifier objectivement le risque de troubles musculosquelettiques (TMS)

Avec le projet KIMEA 360 (Kinematic Measurement for Ergonomic Assessment on a 360 view), la société Moovency s’attaque à la problématique des troubles musculosquelettiques (TMS) qui représente près de 87 % des maladies professionnelles. KIMEA 360 permet aux entreprises de quantifier objectivement le risque de TMS à partir de technologies de rupture. Cette solution, pensée pour le terrain, se veut discrète et peu invasive pour le travailleur, s’adaptant aux contraintes industrielles par sa performance et sa portabilité. KIMEA 360 permet d’analyser plus rapidement et plus précisément les risques associés aux mouvements effectués au poste de travail, afin d’élaborer de meilleurs plans d’actions et donc d’avoir un impact important sur le nombre de maladies professionnelles et les coûts associés pour l’entreprise. Allier performance et santé, tel est l’objectif des solutions proposées par Moovency à ses clients.

SeaBeLife_2020 : des molécules capables de déprogrammer la mort cellulaire

SeaBeLife Biotech est une société biopharmaceutique qui dédie ses approches innovantes à la médecine d’urgence, aux services de réanimation et d’oncologie. À cette fin, la start-up est engagée dans le développement de nouveaux candidats médicaments.

Sa technologie innovante : des familles de molécules originales, brevetées, capables de déprogrammer la nécrose en bloquant spécifiquement la cascade d’induction du mécanisme de mort cellulaire. Les cellules sont protégées, les tissus et les organes sont régénérés. Il s’agit de « first-in-class drug ». SeaBeLife Biotech ciblera en priorité des pathologies aiguës touchant les organes vitaux que sont le foie et les reins.

Publié par Biotech Santé Bretagne le 20 juillet 2020

Partager :