Suivez-nous sur les réseaux !

Diabète gestationnel : l’application Candiss expérimentée dans 2 CHU bretons

L’agence régionale de santé de Bretagne a autorisé une expérimentation baptisée “Prise en charge régionale du diabète gestationnel autour de la télésurveillance”, qui est portée par les CHU de Brest et de Rennes, et propose de développer et faire reconnaître la télésurveillance médicale dans la prise en charge spécialisée du diabète gestationnel. L’application Candiss, développée par la startup bretonne e-medys, a été choisie comme solution technique de télésurveillance.

logo_Candiss

Publié au recueil des actes administratifs le 6 août dernier, “le projet s’adresse aux femmes présentant un diabète gestationnel suivies par un gynécologue obstétricien hospitalier ou libéral au niveau de la Bretagne et prises en charge par un diabétologue, afin d’assurer une prise en charge complète y compris l’éducation thérapeutique, le suivi des glycémies, homogène et permanente au cours de la grossesse”, a détaillé l’ARS.

En plus des CHRU porteurs de Brest et de Rennes, le projet concerne les centres hospitaliers de Morlaix, Saint-Brieuc, Vannes, Quimper, Landerneau, Fougères, Dinan, Vitré ainsi que des cabinets libéraux à Morlaix, Brest et Rennes.

Une prise en charge forfaitaire est proposée, avec:

  • une prise en charge diabétologique initiale comprenant un entretien individuel avec le médecin effectuant la télésurveillance
  • une éducation thérapeutique du patient (ETP) (en l’absence de programme reconnu et financé par l’ARS)
  • la fourniture d’une solution technique de télésurveillance (application Candiss)
  • une télésurveillance médicale hebdomadaire “au minimum”
  • des consultations médicales et paramédicales nécessaires au suivi spécialisé.

Source : TIC & Santé

Publié par Biotech Santé Bretagne le 26 août 2020

Partager :