Suivez-nous sur les réseaux !

Covid-19 : quelles opportunités pour la filière santé ? Retour sur la Matinale Biotech & Santé…

Le 18 juin dernier, Biotech Santé Bretagne était partenaire de la Matinale Biotech & Santé du Poool qui a réuni près de 100 participants en visioconférence. L’occasion de revenir sur l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 pour les innovations HealthTech.

Vers un assouplissement de la réglementation ?

L’ampleur inédite de la crise sanitaire a contraint l’UE à reporter d’un an la mise en application du règlement européen sur les dispositifs médicaux, permettant ainsi aux entreprises de se concentrer sur le développement de leurs solutions de santé. On a aussi vu la mise en place, en France, de dérogations temporaires permettant la mise sur le marché de dispositifs médicaux.

Concernant les essais cliniques, les autorités compétentes en France ont réagi rapidement. Les procédures d’autorisation ont été accélérées et bénéficiaient de circuits d’évaluation spécifiques. Les délais moyens d’autorisation ANSM ont été réduits en moyenne de 7 jours contre 60 jours habituellement. Des recommandations nationales ont permis de mener plus efficacement des essais prioritaires pour répondre à la crise sanitaire, avec des mesures exceptionnelles comme la téléconsultation pour le monitoring. Pour Ophélie Flageul, chef de projet clinique chez SLB Pharma : « nous allons vers une plus grande transparence des études cliniques et une harmonisation européenne ».

La crise sanitaire a-t-elle aiguisée l’intérêt des investisseurs pour les entreprises de la HealthTech ?

De manière générale on observe un déficit chronique de financement pour les entreprises HealthTech. L’amorçage est très soutenu mais par la suite, notamment pour le lancement des études cliniques,  les entreprises ne trouvent pas les fonds nécessaires. « Les pouvoirs publics ont rapidement mis en place des dispositifs de financement (PGE, CIR accéléré…) et on a observé une accélération des levées de fonds pour les startups qui ont apportées des solutions en lien avec la crise sanitaire » selon François Delrot, manager chez KPMG.

Des financements européens pour les startups HealthTech

Pour Eric Garnier d’Angels Santé (réseau de business angels européens qui investissent depuis plus de 10 ans dans la santé humaine) il n’y a pas eu de révolution pendant la crise, il existe toujours des difficultés de financement pour les nouvelles sociétés HealthTech. Au niveau européen, l’EIT Health propose des financements intéressants pour les startups,  notamment un programme spécifique à la crise Covid-19 avec 500 000 euros de financements possibles pour les entreprises sélectionnées.  Angels Santé est l’opérateur du réseau EIT Health Investor, réseau européen facilitant le financement en « early stage » des startups innovantes en santé.

Une vraie appétence pour les projets qui améliorent le suivi des patients et la digitalisation du parcours de soin 

Yann Le Guillou, co-fondateur de Biosency (entreprise qui développe des dispositifs médicaux connectés pour le télésuivi des personnes atteintes de BCPO), a vu son dispositif médical mis sur le marché en mars 2020 pendant la crise du Covid-19. Une opportunité pour l’entreprise qui a été lauréate du programme « Coalition Innovation Santé ». Cette coalition Santé réunissant plus de 50 acteurs publics/privés a réuni 2.5 millions d’euros de financement pour soutenir 17 projets qui pouvaient assurer la continuité des soins des patients atteints du Covid-19 ou de maladies chroniques. 

Et les opportunités pour la filière santé bretonne ?

La crise sanitaire a été une opportunité pour de nombreuses entreprises bretonnes qui développent des solutions de diagnostic, de prise en charge, d’organisation au sein des établissements de soin, de suivi épidémiologique… Anne-Claude Lefebvre, Directrice de Biotech Santé Bretagne, a cité de nombreux exemples dont MaPui Labs, NG Biotech ou encore BA Healthcare. On a vu aussi des entreprises hors du domaine de la santé qui ont élargi leurs marchés. Par exemple des entreprises du secteur de la cosmétique qui ont produit du gel hydro-alcoolique, ou des entreprises du secteur textile ou des Fablabs qui ont produit des EPI…

Hormis les entreprises, c’est aussi la recherche publique académique qui s’est mobilisée. Prenons l’exemple du projet HARMONICOV (financé dans le cadre de l’appel à projet “ANR Flash COVID-19”). Il mobilise enseignants-/chercheurs, médecins et ingénieurs rennais sur le sujet de la réponse immunitaire au SARS-CoV-2 pour le pronostic et les traitements. Enfin, la solidarité lors de la crise sanitaire s’est pleinement exprimée avec le succès de la plate-forme #EntreprisesUniesBZH qui a mis en relation les entreprises entre elles ou avec les acteurs de la santé en faisant se croiser les demandes et les besoins liés à la crise sanitaire du Covid-19 (en savoir plus).

  • La Matinale Biotech & Santé du Poool était organisée en partenariat avec Biotech Santé Bretagne et Atlanpole Biotherapies.

Publié par Biotech Santé Bretagne le 22 juin 2020

Partager :