Suivez-nous sur les réseaux !

Antibiorésistance : une collaboration entre Olgram et le laboratoire « ARN régulateurs bactériens et Médecine humaine » de Rennes 1

Afin de poursuivre le développement de nouveaux anti-infectieux, l’entreprise Olgram et le laboratoire « ARN régulateurs bactériens et Médecine humaine » ont obtenu une aide « Inno R&D collaborative » de la Région Bretagne.

L’antibiorésistance est un problème de santé publique majeur. Dans ce contexte, de nouvelles molécules ayant une activité antimicrobienne très puissante ont été découvertes au sein de l’Université de Rennes 1 dans l’Unité « ARN régulateurs bactériens et Médecine humaine » dirigée par le Pr Brice Felden. Ces molécules, outre leur capacité à détruire les bactéries résistantes aux traitements actuels, ont une propriété qui les rend uniques : elles sont capables de détruire des bactéries appelées « persistantes », c’est-à-dire des bactéries dans un état métabolique bas (dormantes) et qui bien souvent sont responsables de rechutes et de maladies infectieuses chroniques. Le projet « Inno R&D collaborative », financé par la Région Bretagne et accompagné par Biotech Santé Bretagne, vise à poursuivre le développement de ces nouveaux anti-infectieux en poussant l’étude des peptides antimicrobiens découverts au sein du laboratoire du Pr Brice Felden. L’ambition de l’entreprise Olgram est de mettre sur le marché un médicament permettant de guérir des patients atteints de maladies infectieuses chroniques en détruisant les bactéries persistantes.

Publié par Biotech Santé Bretagne le 31 août 2020

Partager :